Archives mensuelles : mars 2020

Corona-virus DIY : dois-je fabriquer des masques en tissu ?

Je me pose cette question qui me semble extrêmement importante : dois-je fabriquer des masques en tissu ?

En temps normale, cela serait une question parfaitement anodine, mais ce mercredi 18 mars en pleine confinement et pandémie de Corona-virus, cela me semble une question compliqué et grave !

Je veux aider dans l’effort contre le Corona-virus

Croyez-moi, si je peux aider, je ne demande que ça – comme beaucoup d’autres ! S’il faut coudre des masques en tissus je veux participer !

Mais je voudrais être sûre de faire du bien – et pas une grave bêtise.

Car je ne veux pas faire des masques qui ne serviront à rien, n’étant évidemment pas du tout à l’hauteur d’un masque médical. Et je ne veux surtout pas donner un faux sentiment de sécurité en fournissant un masque qui ne protège pas ; car du coup, ce serait justement pire que rien, car cela peut vite mener à un comportement moins prudent (manque de respect de la distance entre les personnes, rendre visite à une personne vulnérable…).

Les masques en tissus DIY

Je sais que plusieurs couturières ont pris l’initiative de commencer à fabriquer des masques en tissu selon le modèle du site CraftPassion. D’abord je me suis dis que ce genre de masque ne devrait pas servir à grand-chose, à part d’être décoratif. Mais je me suis dis aussi que c’est peut-être mieux que rien ! J’ai posé la question à une infirmière.

L’avis d’une infirmière sur les masques DIY en tissu

L’infirmière a pris le temps de me faire une réponse que j’ai trouvé très utile. Elle m’a dit que les masques doivent être jetables car le virus se pose sur les masques comme sur tout le reste. Elle a souligné que (comme nous avons tous vue à la télé), « Quand on travaille avec des patients positifs on est avec des tenues, tabliers, lunettes, sur blouses et masques jetables ! « 

Elle a rajouté que « En gros les masques on ne doit pas les toucher. Ils permettent de mettre une barrière entre soi et les autres mais si on est face à quelqu’un de positif il va projeter le virus sur ton masque et quand tu vas le toucher tu l’auras sur tes mains! Donc il faut l’enlever par l’arrière et le jeter immédiatement… « 

Quand je pense aux très jolis masques en tissu que j’ai vue, je ne pense pas que les personnes qui les ont confectionnés les ont destiné à être jetés après quelques heures ! Je me suis dis que je devrais envoyer ce message aux autres couturières pour information. Mais avant d’avoir eu le temps de faire cela, j’ai appris qu’il y avait une demande plutôt officielle…

La demande de l’Institut Cancer Montpellier

On m’a dit que l’ICM a lancé une demande sur FaceBook (apparemment il s’agit de l’Institut Cancer Montpellier). J’ai regardé le message et il a l’air vrai – mais j’ai cru comprendre que les masques qu’ils demandent ne sont pas pour la lutte contre le corona-virus, mais justement pour d’autres services, qui en pâtissent du fait que toutes les masques sont réservés au corona-virus. AHA me suis-je dis, peut-être je peux faire des masques en tissu qui serviront, non pas directement dans la lutte contre le corona-virus, mais dans je-ne-sais-quel autre service sanitaire en manque de masque ! Chouette, on y va ? ! Euh non, désolée, il reste des questions importantes à régler…

Des masques pour qui, pour quoi ?

Si les autorités sanitaires et le corps médical ont besoin que les français et françaises possédant une machine à coudre fabriquent des masques pour tel ou tel utilisation, ils vont nous le dire, non ? J’aimerais bien aider, mais je ne suis pas compétente pour décider quel type de tissu utiliser pour que le masque protège suffisamment les utilisateurs.

J’ai lu quelques discussions à ce sujet sur FaceBook… et cela me semble clair que ces gens ne sont pas compétent non plus !

Il me faut donc une réponse d’une autorité fiable. Faute de mieux et pour ne pas encombrer le 15, j’ai envoyé cette question (avec quelques autres) à l’adresse dédié aux questions sur le Corona-virus que la mairie de ma ville a mis en place. Ils ont d’abord répondu qu’il semble que ces masques ne soient pas efficaces (puisque les pores du tissu ne filtrent pas les microbes). Mais ils ont promis d’interroger l’ARS sur le sujet pour être sûre. J’attends encore le retour (cela ne fait que quelques heures que j’ai posé la question !).

La distribution des masques

Je me questionne aussi pour la potentielle distribution des hypothétiques masques.. Ah oui, je suis plutôt doué pour poser des questions ! Je ne sais pas combien de masques je pourrais faire par jour, mais il faudrait aussi pouvoir les envoyer aux bons destinataires. Enfin, cela est un sujet qui serait à poser quand on sait à qui aurait besoin de ces masques « fait-maison ».

Masque jetable ou masque ré-utilisable ?

Est-ce que un lavage à 60 ° suffit pour pouvoir re-utiliser un masque ? Il faut l’espérer, mais j’aimerais que les autorités sanitaires le confirme.

De toute façon, si je confectionne des masques je devrais sûrement les laver avant des les livrer, pour éviter d’éventuellement laisser des bactéries sur les masques (je n’ai aucune symptôme aujourd’hui mais je pourrais être un porteur sain, soyons paranos pour être prudents…).

Si on peut les re-utiliser, cela donne envie de fabriquer des masques très jolis avec des tissus très mignons ; s’il faut jeter le masque après 3h, c’est peut-être dommage d’utiliser les plus jolis tissus… Notez bien que je suis tout à fait prête à en faire, même s’ils seront jetés après 3h d’utilisation !

Distribution de matériel pour démarrer la fabrication à Saint Leu

S’il s’avère vrai que l’on peut coudre des masque utile en utilisant du coton doublé avec un rembourrage de molleton ou polaire, comme certains le disent, je peux même préparer des kits pour d’autres bénévoles de ma ville avec un patron imprimé et des fournitures ! J’en ai plein de coton, molleton et polaire et une imprimante pour les patrons.

Mais il faudrait savoir de quel tissu utiliser ! Je vois passer tout et n’importe-quoi (doubler avec filtre à café, molleton, polaire – utiliser polyester, coton, … bref..) – mais la encore, l’important est sûrement de savoir à qui les masques sont destinés ; pour éviter qu’un virus ou autre passe à travers, ou dans un autre but, selon le besoin des gens qui vont les utiliser.

J’espère très vite y voir plus claire !

PS j’y vois déjà un peu plus clair, ayant obtenu un document de CHUGA qui précise que ce masque serait destiné à « des services de soins ne prenant pas en charge de patients Covid-19 » :